Le Forum des Droits sur l'Internet arrive en fin de vie. Créé au début des années 2000, il aura été, malgré quelques accidents, un lieu de débat ouvert et de recherche d'un consensus entre toutes les parties prenantes de l'Internet.

Pour le remplacer, la droite nous proposer aujourd'hui le Conseil National du Numérique. Quelle différence ? Là où le FDI rassemblait les parties prenantes, le CNN s'annonce plus comme un lieu de rencontres des seules intérêts commerciaux. Authueil le résume fort bien :

« La société numérique, c'est désormais autre chose. Il y a des enjeux de pouvoir et d'argent qui sont devenus énormes. Beaucoup trop lourds pour de simples amateurs comme les blogueurs, qui de toute manière, n'ont pas les compétences pour les traiter. Le vrai boulot va se faire maintenant au sein du CNN, où il faut des chefs d'entreprise, des juristes, des techniciens de l'informatique et de l'internet. Le blogueur y aurait sa place en tant qu'usager, mais c'est à peu près tout. »

Inutile, je pense, d'expliquer que je me sens plus proche de la vision du FDI que de celle d'Authueil... :-)

Pendant que pour certains le web devient exclusivement une affaire de gros sous, d'autres travaillent à pousser plus loin sa décentralisation. Eben Moglen vient ainsi de lancer sa Freedom Box Foundation. Son objet est de soutenir le développement des logiciels libres qui rendront trivial l'usage des «plug computers», ordinateurs à l'aspect extérieur proche d'un sent-bon à brancher sur une prise électrique, dont un exemple est le Sheeva plug. L'objectif de Moglen est clair : rendre le contrôle du net impossible, comme exposé dans cet article du New York Times.

Deux visions, donc. La seconde devrait l'emporter, pour peu que les conditions nécessaires à son existence soient préservées, dont en premier lieu la neutralité du net. Je vous invite en attendant à regarder l'excellente conférence «Freedom in the cloud» d'Eben Moglen..