Le net bruisse ce dimanche 28 octobre 2010 de la publication par Wikileaks des «Statelogs», Le site est injoignable à cette heure, probablement submergé par ses lecteurs. On pourra en attendant son retour se plonger dans la lecture de cet article du monde qui relate la démarche de Wikileaks.

Cette publication me met mal à l'aise. Je suis pour une transparence accrue du fonctionnement de nos institutions. Pour autant, je ne pense pas que la transparence absolue soit un objectif valable.